Comment créer une SARL en 4 étapes

La SARL est une forme sociale parmi les plus courantes. Elle est également relativement simple à mettre en place et à gérer.

Captain Contrat | Publié le 30 août 2017
Comment créer une SARL en 4 étapes

Que l’on soit seul gérant unipersonnel, ou que l’on crée sa société    Définition Société :
Une société est une entité dotée d’une personnalité juridique. Elle est créée dans un but marchand. Elle est la propriété collective de ses actionnaires.
Lire la suite
avec des associés, la SARL apporte des modalités claires en ce qui concerne le partage des droits, mais aussi des revenus. La SARL est le format juridique qui est adapté autant à la PME qu’aux entreprises plus grandes. C’est la forme sociale que vous avez choisi pour votre projet entrepreneurial ? Voici les différentes étapes à respecter pour la création d’une SARL.

Par Captain Contrat
Captain Contrat

1 - Mettre en place son projet

La SARL est une société à responsabilité limitée. Cela signifie que le patrimoine de l’entreprise est bien séparé juridiquement de celui de ses dirigeants. Avant tout, il est indispensable que vous définissiez votre projet en établissant les différentes phases du développement de votre entreprise, les parts que vous souhaitez accorder à chacun des associés et donc le montant du capital social    Définition Capital social :
Le capital social d’une entreprise est égal au montant total des apports de biens et d’argent que les associés ou actionnaires font à la société en contrepartie de parts sociales ou actions en fonction de la forme juridique de l’entreprise.
Lire la suite
. À noter que l’on estime le montant du capital comme étant l’investissement de départ nécessaire pour le démarrage de son entreprise. Même si la loi prévoit que 1 € est suffisant pour créer une SARL, il est intéressant de réfléchir au montant le plus judicieux pour votre projet.

2 - Rédiger les statuts de son entreprise

Les statuts    Définition Statuts :
Les statuts sont un acte constitutif d'une société ou d'une association et en fixent les règles de fonctionnement.
Lire la suite
de l’entreprise la décrivent et établissent toutes les règles relatives aux modalités de rémunération des dirigeants, des droits des associés, ou encore des obligations demandées pour les assemblées générales. Même si le contenu des statuts d’une SARL est défini dans la loi, il est tout de même essentiel de prendre le temps de bien les rédiger. En effet, la description de l’activité elle-même fait partie des points qui doivent attirer votre attention. Un changement d’activité, ou la commercialisation d’un service qui n’aurait pas été prévu vous obligerait à modifier les statuts. Or les changements demandés auprès du greffe du tribunal de commerce    Définition Greffe du Tribunal de Commerce (GTC) :
En plus des fonctions communes à tout greffe de tribunal, le Greffe du Tribunal de Commerce ou GTC, tient le Registre du Commerce et des Sociétés (RCS), auquel doivent être inscrits les sociétés et commerçants.
Lire la suite
engendrent des coûts supplémentaires.

3 - Déposer le capital social auprès d’un organisme financier

Une fois vos statuts rédigés et le montant de votre capital établi, il vous faut déposer la somme auprès d’un organisme bancaire. Le plus souvent, il est d’usage de demander le dépôt du capital auprès de la banque où sera domicilié le compte courant professionnel. Ainsi une préouverture de compte est réalisée grâce au dépôt. La banque fournit alors à l’entrepreneur un document qui atteste du dépôt de la somme déclaré pour le capital social. Il conviendra de l’ajouter au dossier d’enregistrement de l’entreprise.

4 - Procéder à l’enregistrement

Pour faire enregistrer sa société, les statuts, mais aussi les déclarations relatives aux dirigeants doivent être déposés auprès du centre de formalités des entreprises    Définition Centre de Formalités des Entreprises (CFE) :
Les Centres de Formalités des Entreprises ou CFE, contribuent à faciliter et à accélérer le parcours administratif des d'entreprises en leur permettant de déposer en un même lieu (guichet unique) toutes les déclarations relatives à la création, modification, cessation de son entreprise
Lire la suite
ou bien directement au guichet du greffe du tribunal de commerce. Selon l’activité de la société, il faudra aussi l’enregistrer au RCS (registre des commerces et des sociétés)    Définition Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) :
Le Registre du Commerce et des Sociétés ou RCS, créé en 1919, est une base de données qui recense les informations relatives à toutes les personnes physiques (entreprises individuelles) ou personnes morales (sociétés) dont l'activité professionnelle est de nature commerciale.
Lire la suite
ou bien à la CMA (chambre des métiers et de l’artisanat). Vous disposerez ensuite de l’extrait de Kbis qui prouve l’existence de votre entreprise. Grâce à lui, la banque va pouvoir débloquer le compte courant sur lequel a été déposé votre capital.

Dès lors que vous disposez de votre Kbis sur lequel figure votre numéro de SIRET puis votre numéro de TVA intracommunautaire, votre entreprise est prête à fonctionner ! Pensez également à joindre rapidement un expert-comptable    Définition Expert-comptable :
L'activité principale de l'expert-comptable est le conseil aux entreprises. Au-delà de la comptabilité, il apporte son expertise en matière financière, fiscale ou juridique. L'expert-comptable joue aussi bien un rôle de contrôleur que de conseiller.
Lire la suite
si cela n’est pas encore fait.

Cliquez ici pour passer votre Annonce Légale de création de SARL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *